Arthur et Paul

10/01/2022
Helicoptere en lego

Arthur

Je reçois dans mon cabinet de psychomotricité Arthur, 3 ans, pour améliorer sa gestion émotionnelle.
Nous commençons la séance et il choisit un jeu de construction en bois aimantés d’engins mécaniques (voiture, hélicoptère) . Après un échange avec le papa (parents séparés), je rejoins l’enfant qui jouait tranquillement sans rien n’exprimer de particulier.
J’avais évoqué le travail de mise en situation et la conscientisation des émotions avec le papa.

Il a du mal à construire alors je lui propose de l’aider. Je lui tiens son hélicoptère et la tête de son pilote tombe, 1 fois, puis une seconde fois, grâce à ma maladresse naturelle !
Je verbalise ma peur que la tête retombe une nouvelle fois en même temps qu’il poursuit la construction. Dans un moment plus complexe lors de la construction, l’enfant spontanément, à ma grande surprise, dit qu’il a peur qu’elle retombe aussi.
J’ai été très surprise de l’effet instantané.

La séance arrivait à sa fin. Depuis la dernière séance, l’arrêt est source de tensions, de colère et de manifestations habituelles pour lui à la maison comme à l’école : tentatives voire coups donnés, jets d’objets, cris. Je verbalise sa tristesse et son comportement cède tout de suite.


Paul

Je reçois Paul, 7 ans, qui vient avec sa maman, qui d’habitude travaille.
Il ne voulait pas venir car il ne va pas bien. Déménagement dans l’été, il a changé d’école cette année.
Il ne dit rien et sa maman m’explique qu’il a l’impression d’avoir abandonné ses copains et ne veut pas s’en refaire d’autres.
Reprise des émotions avec le livre des émotions. Quelles émotions ressent-il ? Puisque précédemment, nous avions travaillé la conscientisation à ma manière, avant le début de la formation *.
Tristesse, colère et peurs ressortent. Explications de l’expression involontaire des émotions, du besoin de l’émotion de donner son message, sinon elle perdure.
Petit à petit, de recroquevillé et mutique, il devient plus expressif verbalement et physiquement. Il passe aussi à la joie et la sérénité.
À partir de cette séance, il y a eu un réel changement global : plus ouvert, plus souriant, moins dans la retenue.
La maman évoque également plus d’intérêt pour ce qui l’entoure (activité, relation).

* Formation « comment aider les enfants à gérer leurs émotions » https://www.ideereka.com/eeform-session/formation-payante/comment-aider-les-enfants-a-gerer-leurs-emotions/

A.B, psychomotricienne

Articles récents

Jules

Jules

Un jour d’automne 2021
Je suis sur le quai. Il est 14h25. J’attends mon TER pour me rendre dans la ville voisine pour un trajet de 10 min. Le train arrive. Une jeune maman monte avec un bébé d’environ 18 mois en poussette…

lire plus
Robin

Robin

L’écoute active
Je suis en réunion avec des parents de la crèche parentale dans laquelle je travaille et je leur explique ce que j’ai appris pendant la formation sur la gestion des émotions de l’enfant…

lire plus
Juliette

Juliette

Crises d’angoisse
Une maman d’une de mes anciennes petites patientes me raconte qu’avec le contexte actuel, Juliette (10 ans) ne se sent pas bien, elle fait beaucoup de crises d’angoisse….

lire plus
Salon du Livre Jeunesse de Chalon-sur-Saône

Salon du Livre Jeunesse de Chalon-sur-Saône

Du 11 au 13 juin 2021Parc des expositionsAurélie Philémy sera présente au salon du livre Jeunesse de Chalon-sur-Saone pour présenter son premier livre Mes amies les Émotions. Un super programme vous attend en plus avec des spectacles, des ateliers, un espace bébé......

lire plus

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.